POST

Oui mais NON !

11/07/2017

La réflexion du soir, espoir ... 🌸🌞🌸MALIKA RAIS 17985 LECTURES

 

Ce que sous entend émotivement le mot "NON" pour vous?


Je me suis vue méditer aujourd'hui sur ce petit mot tellement utilisé, anodin en soi, car il y a peu d'autres façons de présenter son désaccord, je vous l'accorde.
Ceci dit, je parle du "NON" , pas pour répondre à une question fermée, qui demande un "OUI ou NON" en guise de simple réponse (tu veux un verre d'eau?... oui ... non) . 
Mais cette habitude que nous avons prise dans notre société de commencer notre réponse par une négativité d'emblée avant même d'argumenter, de prendre le temps de remercier ou de dire simplement bonjour.
J'explique ce qui m'a amené à observer cela aujourd'hui en particulier :) 
Ce matin, je poste une publication sur la méditation dans plusieurs groupes. Dans certains, les réponses sont parfois courtes, parfois longues et élaborées. Elles commencent par un "merci" oui ... ou... "NON, je pratique déjà! " "NON, je savais déjà tous cela" , "NON, déjà connu, çà date d'il y a 1 ans cet article" ... etc ...
Sommes nous dans une société où les gens, qu quotidien, sont tellement sur la défensive et diminués, que le réflexe est de dénigrer au lieu de faire preuve de gratitude? 
Est-il plus facile de répondre: "Non, je connais déjà, pas besoin!" , plutôt que: "ha oui je connaissais, merci pour ce rappel"... ? 
Ce n'est pas tant le fait que je lise les réponses en me demandant si j'aurai du m'abstenir de publier.
Plus que de voir les réactions que cela engendre ensuite. 
- Dans les groupes où la première personne à commencé en remerciant , les autres ont remercié ensuite. Ou laissé un mot gentil. 
- Dans le groupe où la personne à commencé par la négative, les autres intervenant ont répondu négativement aussi.
Du coup, je fait un petit tour d'horizon sur la vingtaine de groupes où j'ai publié dans la journée et je lis les autres postes. Quand on sait ce que l'on cherche il est étonnant de constater que même sur les groupes bienveillants, souvent les membres formulent négativement, "Je ne voulais pas le haïr .... " au lieu de "je voulais éprouver de la compassion.." (ou toute autres adjectifs) 
Que bien souvent les intervenants répondent par: "Non je ne crois pas... Oh mon pauvre ami tu n'as pas de chances ..." Au lieu de "Oui, je pense qu'il serait possible de ... Oh quel vécu incroyable, tu t'en sors bien! " ...
Force est de constater que quand les réponses aux postes commencent par des termes négatifs, cela vire souvent mal à un moment donné. Quand les réponses commencent positivement, cela est plus rare de voir des insultes se greffer. Et le ton monter parfois, ou les sarcasmes fuser. (Je parle en général bien sur, il y a toujours des exceptions ;-) )
Je me suis donc dit que nous pourrions faire cet exercice au quotidien quand nous échangeons avec les autres, réfléchir aux mots (à leur sens négatif cachés) , et aux formulations utilisées pour nous adresser aux autres ... et à nous même.

Qu'en pensez-vous? 🌸🙏🌞💜
Belle aprem! 😘

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

La magie c'est de croire en toi, si tu peux le faire, alors tu pourras tout faire.

Goethe